Chauffage-info.be

Consommation d’une pompe à chaleur

La consommation électrique est souvent le facteur déterminant quand on envisage d’acheter une pompe à chaleur. Mais ce système est-il toujours rentable ? Et comment comparer la consommation de plusieurs types de PAC ? Réponse dans cet article.

Sommaire : Coefficient de performanceComparatif avec autres systèmesAméliorer le rendement

 

Coefficient de performance

La consommation d’une pompe à chaleur peut être mesurée grâce au coefficient de performance (COP). Le COP correspond au rapport entre l’énergie fournie par la pompe (chaleur transférée vers le bâtiment) et l’électricité consommée pour effectuer ce transfert.

Afin de pouvoir comparer la consommation d’une PAC à celle des chaudières traditionnelles, il faut comprendre certains concepts de base :

La puissance d’un appareil qui consomme de l’énergie est exprimée en Watt. En pratique, on parle plutôt de kilowattheure (kWh). Il s’agit de l’énergie consommée par un appareil de 1 000 watts qui fonctionne pendant 1 heure.

 

Prix par kWh

Le prix de l’énergie est exprimée en euros par kilowattheures. Il varie selon le type d’énergie et fluctue régulièrement. Les prix moyens en 2019 sont les suivants :

  • Gaz naturel : 0,05 €/kWh
  • Électricité : 0,25 €/kWh
  • Mazout : exprimé en litres
  • Bois, pellets : exprimé en mètres cubes.

 

Peut-on donc comparer la puissance de l’appareil avec le prix de l’énergie en kWh ?

Pas exactement. L’énergie consommée doit être transformée en chaleur. Plus cela se fait de manière efficace, plus la consommation est basse. Afin de calculer ceci, on emploie la formule suivante :

énergie fournie ÷ énergie consommée

Dans le cas d’une pompe à chaleur, cette formule correspond donc au COP. Une PAC avec un COP de 4 fournit 4 kWh de chaleur pour 1 kWh d’électricité consommée.

 

Exemple de calcul

Prenons une chaudière à condensation au gaz avec un rendement de 90 % (COP 0,9) et comparons-la avec une pompe à chaleur avec un COP de 4. Cela signifie que la PAC consomme plus de 4 fois moins que la chaudière. Mais attention ! Actuellement, le gaz est environ 5 fois moins cher que l’électricité.

À première vue, on pourrait donc se dire que la chaudière au gaz est plus avantageuse au niveau de la consommation. Malheureusement, ce n’est pas aussi simple.

Il faut aussi tenir compte des tarifs de distribution, de l’usure de l’appareil, des perspectives d’avenir, etc. Vu la complexité du problème, vous avez tout intérêt à vous faire conseiller par plusieurs installateurs professionnels avant de prendre une décision. Vous pouvez demander des devis gratuits et sans engagement via cette page.

 

Consommation selon le type de pompe à chaleur

La consommation d’une pompe à chaleur dépend du type de PAC et de l’usage que l’on en fait. On distingue deux groupes de pompes à chaleurs : les pompes à chaleur géothermiques, qui puisent leur énergie de la terre et les pompes à chaleur aérothermiques, qui la puisent dans l’air environnant.

Quel modèle choisir ? Le bon choix pour votre projet dépendra de l’espace dont vous disposez, de l’isolation de l’habitation, de votre budget et de la puissance de chauffe souhaitée. Le COP des pompes à chaleur oscille entre 3 et 6 (voir détails ci-dessous).

 

1. Pompes à chaleur géothermiques


consommation pompe chaleur eau eauPompe à chaleur eau-eau

La PAC eau-eau puise son énergie dans l’eau souterraine, via des puits. Elle reste performante pendant toute l’année et possède le meilleure rendement de tous les types de PAC, car l’eau souterraine a toujours une température positive. Revers de la médaille, c’est aussi la pompe à chaleur la plus chère (à partir de 15 000 €). Cela dit, l’investissement peut être rentabilisé à terme.

Application : installation complète de chauffage pour une nouvelle construction ou rénovation totale
Consommation : COP entre 5 et 6

 

consommation pompe chaleur sol eauPompe à chaleur sol-eau

La PAC sol-eau puise son énergie dans la chaleur de la terre. Cela peut se faire de deux façons : à l’horizontal, avec un réseau de capteurs enfouis à 1,5 m de profondeur, ou à la verticale, avec des puits. Ce type de PAC est aussi performante tout au long de l’année, car la température du sol est toujours positive, même en hiver. Un peu moins chère, son prix commence tout de même aux alentours de 10 000 €.

Application : installation complète de chauffage pour une nouvelle construction ou rénovation totale
Consommation : COP entre 5 et 6

 

2. Pompes à chaleur aérothermiques


consommation pompe chaleur air airPompe à chaleur air-air

La PAC air-air puise son énergie dans l’air environnant. La chaleur générée est distribuée à travers la maison par air pulsé. L’avantage principale de ce type de PAC, c’est qu’il peut également faire office de climatisation. Pour une unité extérieure et une unité intérieure, le prix de départ est de 2 500 €.

Application : installation de chauffage central ou local et climatisation pour une nouvelle construction ou bâtiment existant
Consommation : dépend de la saison et des températures extérieures – COP entre 3 et 5

 

consommation pompe chaleur air eauPompe à chaleur air-eau

La PAC air-eau puise son énergie dans l’air environnant. La chaleur est distribuée à travers la maison sous forme d’eau chaude, avec des appareils tels que des radiateurs à basse température ou un chauffage au sol. Ce type de PAC peut également produire de l’eau chaude sanitaire ou chauffer une piscine. Son prix de départ est de 7 500 €.

Application : installation de chauffage central ou local et climatisation pour une nouvelle construction ou bâtiment existant
Consommation : dépend de la saison et des températures extérieures – COP entre 4 et 5

 

Quelle pompe à chaleur choisir ?

Les pompes à chaleur géothermiques ont un rendement constant et une consommation plus basse que les aérothermiques. En revanche, les aérothermiques coûtent, en moyenne, 5 000 € moins cher. Si vous comptez investir dans une installation photovoltaïque, la consommation plus importante des pompes aérothermiques peut être compensée par l’électricité produite par les panneaux solaires.

Le choix optimal pour votre situation dépendra donc de votre budget, de votre sensibilité à l’écologie, de vos désirs de confort et de nombreux autres facteurs. Souhaitez-vous en savoir plus sur les possibilités et leurs prix ? Demandez des devis à des professionnels. C’est gratuit et ça ne vous engage à rien.

 

PAC vs autres systèmes de chauffage : comparatif

Afin d’évaluer correctement la consommation d’une pompe à chaleur, il faut s’intéresser à la consommation d’autres systèmes de chauffage. Quand on compare ces systèmes, il ne faut pas s’arrêter au prix d’installation, mais aussi penser au coût annuel, à la durabilité et au confort procuré.

 

prix gaz naturelChauffage au gaz naturel

Le gaz naturel a longtemps été la source d’énergie la plus populaire pour le chauffage, particulièrement en ville. Au niveau de la consommation, du rendement et des coûts, le chauffage au gaz reste toujours avantageux. Cependant, le gaz est un combustible fossile et donc polluant. Le prix moyen du kWh de gaz est de 0,05 €.

Prix d’une chaudière au gaz : entre 4 000 et 6 000 €
Consommation annuelle pour un ménage moyen : 1280 €

 

 

prix mazoutChauffage au mazout

Comme le gaz, le mazout est un combustible fossile. La grande différence entre ces deux sources d’énergie, c’est que le mazout doit être stocké dans une citerne. Cela en fait une option plus chère que le gaz naturel. Le mazout étant plus polluant, le gouvernement a décidé d’interdire l’installation de nouvelles chaudières au mazout d’ici 2035 dans toute la Belgique (2025 à Bruxelles).

Prix d’une chaudière et d’une citerne : entre 11 000 et 16 000 €
Consommation annuelle pour un ménage moyen : 1675 €

 

prix electriciteChauffage électrique

Avec un prix moyen de 0,25 € par kWh, l’électricité est environ 5 fois plus chère que le gaz naturel. De plus, les techniques de chauffage électrique traditionnelles, comme le chauffage à accumulation ou les poêles électriques, consomment beaucoup d’électricité. Le chauffage électrique coûte donc beaucoup plus cher que les autres méthodes de chauffage. Cela dit, il est possible de réduire sa consommation en utilisant le tarif de nuit ou en installant des panneaux photovoltaïques.

Prix d’un appareil de chauffage électrique : entre 25 et 2 000 €
Consommation annuelle pour un ménage moyen : 2 500 €

 

consommation pompe a chaleur prixPompe à chaleur

La pompe à chaleur consomme également de l’électricité, mais la majorité de l’énergie qu’elle puise provient de son environnement (l’eau, le sol ou l’air). En fonction du COP de la pompe à chaleur, celle-ci peut consommer plus ou moins d’électricité. Avec une maison bien isolée et un bon COP ou une installation photovoltaïque, la pompe à chaleur devient de loin le système de chauffage le plus économique.

Prix d’un appareil de chauffage électrique : entre 2 500 et 15 000 €
Consommation annuelle pour un ménage moyen : varie fortement

 

Quel système de chauffage consomme le moins ?

Si l’on considère l’investissement requis et la consommation annuelle, le gaz naturel reste la source d’énergie la plus intéressante pour une habitation moyenne. Si par contre, vous investissez dans l’isolation de votre habitation, la pompe à chaleur est beaucoup plus intéressante et permet d’épargner 30 à 40 % sur votre consommation d’énergie.

L’option la plus intéressante dans votre cas dépend de beaucoup de facteurs.

Si vous ne voulez pas rénover mais que vous vous chauffez actuellement avec une chauffage électrique, par exemple, vous avez tout intérêt à investir dans une PAC aérothermique. Dans le cas d’une rénovation complète, la PAC air-eau est souvent une solution avantageuse. Et si vous envisagez de construire sur un grand terrain, alors la PAC géothermique est tout indiquée.

Enfin, il existe aussi des systèmes hybrides, combinant les technologies du gaz et de la pompe à chaleur. Intéressé ? Demandez des devis gratuits.

 

Optimiser la consommation d’une pompe à chaleur

Souhaitez-vous améliorer la consommation de votre pompe à chaleur ou installer une PAC avec un rendement optimal ? Voici quelques conseils :

 

  1. Dimensionnement sur mesure du bâtiment et de votre usage

    Une pompe à chaleur qui n’est pas assez puissante (sous-dimensionnée) devra compenser en consommant plus d’électricité. Sa durabilité s’en ressentira aussi, car la PAC devra constamment tourner à plein régime. À l’inverse, si votre pompe à chaleur est surdimensionnée, vous allez payer plus pour un système plus puissant mais qui ne sera jamais utilisé de manière optimale.

  2. Réglage correct de la pompe à chaleur

    L’installateur doit faire en sorte que la PAC soit complètement adaptée à votre habitation et à votre consommation. Une pompe à chaleur mal réglée peut vite consommer trop d’électricité. Faites donc réaliser cette installation par un professionnel spécialisé qui travaille avec le fabricant du modèle choisi, afin de ne rien laisser au hasard.

  3. Isolation et ventilation

    L’isolation de la toiture, des murs et un double ou triple vitrage permettront d’améliorer le rendement et la consommation de votre pompe à chaleur. Une bonne ventilation est également un facteur important. En effet, garantir une bonne circulation de l’air avec une VMC vous permettra d’avoir plus de confort et une consommation optimale.

  4. Panneaux photovoltaïques et pompe à chaleur : une excellente combinaison

    En produisant votre propre énergie verte, vous pouvez subvenir à tous les besoins d’électricité de votre pompe à chaleur. Ainsi, vous utilisez une énergie écologique et pratiquement gratuite pour vous chauffer. Installer des panneaux solaires est un investissement qui peut être rentabilisé en 8 ans.

pompe a chaleur solaire

 

Demander des devis : Pompe à chaleur

Souhaitez-vous faire installer une pompe à chaleur ? Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez demander jusqu'à 3 devis à des entrepreneurs spécialisés. Ainsi, vous recevez plusieurs conseils et prix pour votre projet. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés