Pompe à chaleur : Types de PAC, prix et primes 2019

Aujourd’hui, la pompe à chaleur, ou PAC, est l’un des systèmes les plus économiques que l’on peut utiliser pour chauffer un bâtiment. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur les pompes à chaleurs : leur avantages, leur fonctionnement, les différents types de pompes et leurs prix.

Aller vers : Coefficient de performanceTypes de PACPrixPrimes 2019Demander des devis

 

Pourquoi opter pour une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur puise jusqu’à 80 % de son énergie dans son environnement immédiat (l’air, le sol ou l’eau). Il s’agit donc d’une énergie renouvelable et gratuite.

Il existe différents types de pompes à chaleur, donc il est toujours possible de trouver une solution pour votre situation.

Idéalement, une PAC doit être combinée avec des appareils de chauffage à basse température (radiateurs basse température ou un chauffage par le sol). On choisira donc plutôt ce système dans le cas d’une nouvelle construction ou d’une rénovation complète.

 

Fonctionnement

Une pompe à chaleur est composée de quatre éléments principaux : l’évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur. La PAC puise l’énergie calorifique dans une source de chaleur (l’air, le sol ou l’eau en fonction du système). Cette chaleur va ensuite passer par 4 étapes :

  1. Évaporateur : la chaleur captée est transmise à un liquide frigorigène à l’intérieur de l’évaporateur. La température de ce fluide augmente et il se transforme en vapeur (gaz).
  2. Compresseur : le gaz est aspiré vers le compresseur, où il est comprimé sous haute pression et atteint une température de 90 °C.
  3. Condenseur : dans le condenseur, le gaz donne une partie de sa chaleur au circuit de chauffage du bâtiment. Ensuite, il se condense et devient à nouveau liquide.
  4. Détendeur : une chute de pression provoque une baisse de température dans le liquide frigorigène, maintenant plus froid que la source de chaleur et le cycle recommence.

 

Coefficient de performance (COP)

La performance d’une pompe à chaleur s’exprime par le coefficient de performance (COP). Il s’agit du rapport entre l’énergie fournie par la pompe (chaleur transférée vers le bâtiment) et l’électricité consommée pour effectuer ce transfert.

Par exemple, quand un pompe fournit 3 kWh pour 1 kWh d’électricité consommé, on dit qu’elle a un COP de 3. Plus ce coefficient est élevée, plus la PAC est performante.

 

pompe a chaleur

 

Types de pompes à chaleur

Il existe différents systèmes de pompes à chaleur qui ont chacun leurs propres avantages et leurs prix. On distingue les systèmes aérothermiques, qui puisent leur énergie dans l’air, des systèmes géothermiques, qui puisent leur énergie dans le sol ou dans la nappe phréatique.

La géothermie est plus efficace que l’aérothermie, mais son installation nécessite plus de travaux et coûte donc plus cher. Votre choix dépendra donc de votre budget, de l’espace dont vous disposez et du rendement dont vous avez besoin.

Souhaitez-vous faire installer une pompe à chaleur ? Vous pouvez demander des devis sur mesure à des entrepreneurs spécialisés via cette page. Ce service est gratuit et ne vous engage à rien.

 

pompe a chaleur air-eau1. Pompe à chaleur air-eau

Deux unités sont reliées, une à l’extérieur et une dans le bâtiment. L’unité extérieure aspire l’air environnant et peut être posée au sol, sur un mur ou sur un toit plat. L’eau est chauffée dans le condenseur, puis envoyée vers les radiateurs ou le chauffage au sol.

Ce système est facile à installer et coûte beaucoup moins cher qu’un système géothermique. Par contre, son rendement est plus bas, car la température de l’air extérieur varie constamment. Pendant les périodes particulièrement froides, ce système peut atteindre un COP de 2, ce qui veut dire qu’il sera moins performant et consommera plus d’électricité.

» Plus d’infos sur la pompe à chaleur air-eau

 

pompe a chaleur air-air2. Pompe à chaleur air-air

La pompe à chaleur air-air puise également son énergie dans l’air extérieur, mais elle ne fournit pas d’eau chaude, mais plutôt de l’air chaud, pulsé via un réseau de bouches.

C’est le type de pompe le plus facile à installer et le moins coûteux. Elle est réversible : l’air pulsé peut aussi être froid. Cependant, en tant que PAC aérothermique, ce type de pompe a un rendement plus bas et elle est moins performante en hiver. Il n’y a pas de prime énergie pour la pompe air-air, car elle consomme plus d’électricité que les autres systèmes.

» Plus d’infos sur la pompe à chaleur air-air

 

pompe-a-chaleur-sol-eau3. Pompe à chaleur sol-eau

Dans le cas d’une pompe à chaleur sol-eau, on utilise la chaleur du sol. Pour puiser cette énergie, un système de captation souterrain est installé dans le jardin (dans le cas d’une maison).

Le captage horizontal est plus facile à mettre en œuvre mais nécessite une surface importante. Si l’espace est insuffisant, on peut opter pour le captage vertical. Le rendement sera encore meilleur, mais les travaux beaucoup plus coûteux. Les PAC géothermiques ont toujours un très bon rendement, car le sol a une température constante et positive, même en hiver.

» Plus d’infos sur la pompe à chaleur sol-eau

 

pompe a chaleur eau-eau4. Pompe à chaleur eau-eau

La pompe à chaleur eau-eau puise son énergie dans la nappe phréatique. Pour ce faire, deux puits verticaux sont forés (un puit de captage et un puit de rejet). L’eau souterraine a toujours une température d’environ 10 °C, ce qui fait de la pompe eau-eau un système très efficace, avec un COP de 5.

Ce système a de loin le meilleur rendement possible de toutes les PAC, mais il coûte très cher, puisqu’il faut forer deux puits.

» Plus d’infos sur la pompe à chaleur eau-eau

 

pompe-a-chaleur-hybride5. Pompe à chaleur hybride

Ce système est la combinaison d’une PAC air-eau et d’une chaudière à condensation au gaz. Quand la température extérieure est basse, la chaudière au gaz prend le relais, ce qui permet d’avoir un rendement constant tout au long de l’année.

La pompe à chaleur hybride est une solution très intéressante en rénovation, pour le remplacement d’une ancienne chaudière au gaz. En effet, ce système est facile à installer, car il est compatible avec la tuyauterie existante.

» Plus d’infos sur la pompe à chaleur hybride

 

Combien coûte une pompe à chaleur ?

Type de pompe à chaleurPrix indicatif (installation et TVA comprises)
Pompe à chaleur air-air4000 - 8000 €
Pompe à chaleur air-eau7500 - 12 500 €
Pompe à chaleur sol-eau
13 000 - 20 000 €
Pompe à chaleur eau-eau20 000 - 24 000 €
Souhaitez-vous recevoir des prix sur mesure pour l'installation d'un pompe à chaleur ?
Cliquez ici pour demander des devis gratuits et sans engagement.

 

Primes énergie 2019

La pompe à chaleur reste un système assez coûteux lors de l’achat initial, mais vous pouvez bénéficier des primes énergie octroyées par les gouvernements régionaux pour être remboursé en partie. Vous trouverez toutes les infos sur les montants des primes, les conditions d’accès et la procédure de demande dans l’article Primes chauffage 2019.

 

Demander des devis : Pompe à chaleur

Souhaitez-vous faire installer une pompe à chaleur ? Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez demander jusqu'à 3 devis à des entrepreneurs spécialisés. Ainsi, vous recevez plusieurs conseils et prix pour votre projet. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés